Explication simple : qu’est-ce qu’un navigateur et comment fonctionne-t-il ?

Ce n’est pas un secret que l’on ne peut pas accéder à Internet sans navigateur, car c’est lui qui rend possible la représentation graphique du WWW. Mais comment fonctionne le logiciel de navigation et existe-t-il …

Explication simple : qu’est-ce qu’un navigateur et comment fonctionne-t-il ?

  1. Magazine
  2. »
  3. Article
  4. »
  5. Internet
  6. »
  7. Explication simple : qu’est-ce qu’un navigateur et comment fonctionne-t-il ?

Ce n’est pas un secret que l’on ne peut pas accéder à Internet sans navigateur, car c’est lui qui rend possible la représentation graphique du WWW. Mais comment fonctionne le logiciel de navigation et existe-t-il différents types pour différentes tâches ? Dans cet article, nous répondons à ces questions et à d’autres questions intéressantes sur le thème du navigateur.

Depuis quand existe-t-il des programmes permettant de surfer sur Internet ?

Le physicien et informaticien britannique Tim Berners-Lee a développé dès 1989 au CERN à Genève (Suisse) le premier navigateur web, connu par la suite sous le nom de Nexus.

Un navigateur affiche-t-il uniquement des pages web ?

Non, les fonctions d’un navigateur moderne comprennent entre autres la possibilité d’ouvrir et d’afficher des documents et des images (p. ex. PDF ou JPEG).

Puis-je également utiliser mon navigateur sur mon téléphone portable ou ma tablette ?

Il existe désormais des versions mobiles de tous les navigateurs actuels, qui vous permettent de surfer sur Internet non seulement sur votre PC, mais aussi sur votre smartphone, votre tablette et même sur des consoles de jeu.

1. définition : qu’est-ce qu’un navigateur et à quoi sert-il ?

Un navigateur web, ou navigateur en abrégé, est un logiciel (généralement gratuit) qui permet d’afficher des pages web sur Internet. Le terme vient du mot anglais « to browse », qui se traduit par « parcourir » ou « feuilleter ».

Avec un navigateur, vous rendez visible le contenu du World Wide Web sur une interface conviviale et vous vous y déplacez. Pour ce faire, on utilise des renvois (appelés « hyperliens ») qui permettent d’accéder aux différentes pages à l’aide du logiciel.

Outre les pages HTML « normales », les navigateurs peuvent également ouvrir et afficher des documents, par exemple sous forme d’images ou de fichiers PDF. Certains programmes permettent également une gestion rudimentaire du courrier électronique ainsi que le téléchargement et le partage de fichiers.

Chaque navigateur met en outre à disposition son propre cache de navigateur, dans lequel les contenus déjà téléchargés sont temporairement stockés. Cela permet d’accélérer considérablement le temps de chargement de la page concernée, car lors d’un nouvel appel, les différents éléments sont chargés depuis le disque dur plutôt que depuis le réseau.

En outre, les navigateurs modernes offrent encore plus de confort sous la forme d’une gestion des favoris : si une page vous plaît vraiment, vous pouvez l’enregistrer comme favorite et la consulter à partir de là en un seul clic lors de la prochaine session.

Les principales fonctions d’un navigateur sont résumées ci-dessous :

  • demander des pages web du WWW, les afficher et enregistrer leur historique
  • navigation dans l’hypertexte
  • Interprétation du code source
  • Mise à disposition du cache du navigateur
  • Gestion des signets

2. le fonctionnement d’un navigateur expliqué simplement

Pour afficher une page web, il suffit de saisir l’URL de la page en question dans la barre d’adresse du navigateur. Celui-ci se charge alors de contacter le serveur web sur lequel est stockée la page à consulter.

Le serveur web renvoie ensuite au navigateur les données demandées et les fichiers qui y sont liés (par ex. des images). La communication s’effectue au moyen du protocole http (« Hypertext Transmission Protocol »).

Bon à savoir : les documents html ne sont rien d’autre que du code source qui est décomposé ligne par ligne par le navigateur. Il est important que le navigateur l’interprète de la manière prévue par le développeur. Pour cela, des conventions spéciales ont été introduites pour le langage de balisage, qui doivent être respectées.

3) Les navigateurs modernes se ressemblent beaucoup

Highspeed im Internet surfen
La vitesse est essentielle pour surfer.

Il existe aujourd’hui sur Internet une multitude de navigateurs différents dont les fonctionnalités de base sont très similaires. Cela pose souvent des problèmes aux débutants, car comment trouver parmi tous ces programmes celui qui correspond à ses besoins personnels ? De plus, de nombreux navigateurs présentent des différences de version significatives, car les développeurs implémentent de nouvelles fonctionnalités et extensions à chaque mise à jour.

La qualité d’un navigateur dépend en premier lieu de ses capacités dans son domaine de prédilection (à savoir l’affichage des pages web). Il existe néanmoins quelques critères auxquels chaque programme devrait répondre:

  • Rapidité
  • Convivialité et utilisation aussi simple et intuitive que possible
  • Sécurité
  • Stabilité
  • Compatibilité avec différents systèmes d’exploitation
  • Nombre et utilité des fonctionnalités
  • Aide et support

Outre le successeur d’Internet Explorer, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, Google Chrome, Opera et Safari (pour macOS) comptent actuellement parmi les navigateurs les plus courants. TOR s’est également établi spécialement pour les excursions dans le darkweb, mais il s’agit d’une version modifiée de Firefox.

Bon à savoir : vous trouverez un test détaillé des meilleurs navigateurs pour Windows dans notre comparatif des navigateurs. Dans notre article Navigateurs alternatifs, nous présentons des alternatives intéressantes, qui s’engagent par exemple pour une meilleure sécurité.

4. formes spéciales de navigateurs

4.1 Alternative réduite : les navigateurs basés sur le texte

Malgré tous les progrès, il existe encore aujourd’hui des navigateurs qui ne peuvent afficher que du texte simple. Ces « navigateurs basés sur le texte » sont principalement utilisés lorsqu’il faut aller vite, car les graphiques, les images et autres ne doivent pas être chargés. L’un des exemples les plus connus de ce type est le navigateur web « Lynx ».

4.2 Economiser le volume de données avec les navigateurs hors ligne

Les navigateurs hors ligne fonctionnent, comme leur nom l’indique, sans connexion Internet. Ils utilisent uniquement des contenus et des copies locales pour afficher les pages web.

Si le navigateur fonctionne en tant que navigateur hors ligne, il copie les pages web consultées en ligne sur le disque dur, où elles peuvent être consultées en détail plus tard, hors ligne. Les navigateurs hors ligne sont particulièrement utiles lorsque les taux de transfert sont très faibles ou pour réduire les coûts de connexion dans le cadre de contrats de données basés sur le volume et la durée. Notez toutefois que pour télécharger des pages web complètes, vous devez recourir à des outils de téléchargement spéciaux.

5. add-ons, add-in et plug-ins à l’heure de l’OpenSource

L’introduction d’outils open source comme Firefox a en même temps posé la première pierre du développement des extensions de navigateur.

Il s’agit de fonctions programmées en externe que vous ajoutez à votre navigateur afin de l’adapter et de le personnaliser de manière optimale à vos besoins.

L’éventail des fonctions possibles va des simples schémas de couleurs aux nouvelles barres de menu et aux boutons de commande. Actuellement, Google Chrome et Mozilla Firefox proposent le plus grand nombre d’extensions de ce type.

Bon à savoir : Dans le langage courant, les termes « plugin », « add-on » et « add-in » sont souvent utilisés comme synonymes, mais il s’agit en fait de types d’extensions totalement différents.

Articles similaires